La genèse

Le sport KIN-BALL® a été créé en 1986 au Québec par un éducateur sportif, Mario Demers. Préoccupé par la démotivation des jeunes à entreprendre une activité physique régulière et par l’augmentation de l’obésité, il se lance dans la création d’un sport qui renverse tous les codes habituels des sports collectifs. Il n’y a plus de face à face : ce sont 3 équipes qui se rencontrent sur un même terrain, modifiant complètement le rapport à l’adversaire.

Les règles mêmes du sport instaurent nécessairement une grande collaboration entre les joueurs : tout le monde doit toucher la balle avant qu’elle ne soit lancée, aucune stratégie n’est possible sans communication préalable dans l’équipe… La coopération, le fair-play et l’esprit d’équipe sont des valeurs indissociables du sport KIN-BALL® qui sont les éléments constitutifs des règles du jeu.

 

Nota bene : Le mot Omnikin, suivi d’une couleur est l’appellation que doit faire un joueur avant de lancer la balle. Ce mot vient du latin OMNI qui signifie « tout » et du mot grec KIN qui veut dire « l’homme en mouvement ». Au sport KIN-BALL®, nous sommes en perpétuel mouvement d’où cette appellation, OMNIKIN.

 

En France

En France, c’est en 2001 qu’un Angevin, Olivier Bouvet, étudiant alors en STAPS au Québec, décide à son retour de développer ce sport dans sa région d’origine. Il créera alors l’association sportive Kin-ball Angers (ASKBA). Au même moment, Eric Le Gall, éducateur sportif à l’USEP, découvre le sport KIN-BALL® dans une revue sportive. Il crée, quelques semaines plus tard, un autre club à Moncontour en Bretagne sous le nom de « Be seeing you ». Leur objectif commun est de développer le sport KIN-BALL® au niveau régional puis au niveau national. Cela se traduit par la création d’une union nationale en 2003.

C’est entre 2006 et 2010 que le sport KIN-BALL® prend véritablement son essor. Des clubs apparaissent aux quatre coins du territoire : Montpellier, Salon de Provence, Landeronde, Montauban, Villeneuve d’Ascq… La création de ces nombreux clubs a permis la mise en place d’un championnat français. La première compétition a lieu lors de la saison 2006/2007, autour des trois plus grands clubs de cette année là : Angers, Moncontour, et Rennes.

Depuis, le sport KIN-BALL® ne cesse de se développer, aussi bien dans les écoles que dans les centres de loisirs ou par la création de nouveaux clubs. Depuis 2013, à côté du championnat de France Senior, a lieu chaque année des Opens Juniors qui accueillent régulièrement de nouvelles équipes. Le sport KIN-BALL® connaît un engouement significatif ces dernières années, rassemblant de plus en plus d’adeptes dans toute la métropole.